SESSAD du Finistère : dispositif pour pallier la rupture de soins

20.04.2020

Au sein du SESSAD (Service d'Éducation Spéciale et de Soins à Domicile) du Finistère d’APF France handicap, 60 enfants sont accompagnés. Mais le confinement a fortement impacté leur suivi.

Un réorganisation nécessaire 

Pour les professionnels de santé du SESSAD, il était inenvisageable de cesser le suivi médical et psychologique de nos jeunes usagers, malgré le confinement.
 
Après plusieurs réunions de travail, une alternative a été trouvée : un site ludique et interactif comprenant : informations pratiques, exercices, boîte à outils, jeux… avec une touche de gaieté dans chacune des rubriques. Un moyen d’éviter la rupture complète des soins des enfants tout en facilitant la continuité pour les familles.
 
menu-site-sessad.png
site sessad du Finistère
 

Un renfort pour les familles

« Les familles se retrouvent à devoir gérer le suivi scolaire de leurs enfants, tout en réorganisant leur vie en fonction des besoins de ces derniers. Il était donc difficile pour nous de savoir quand les appeler pour faire le suivi. », explique Anne Laure Le Gall, Directrice du SESSAD. C’est pourquoi « pour préserver les familles de trop de pression et de la culpabilité de ne pas avoir fait les exercices avant notre appel, nous avons mis à leur disposition des outils qu’elles viennent chercher quand elles veulent. », ajoute-t-elle.
 
Et cette initiative est plus que bienvenue pour les parents interrogés. « Hugo venait de commencer les séances de sophrologie avec la psychomotricienne, juste avant le confinement. Depuis, je continue cela, grâce aux activités proposés sur le site. Je n’aurais sûrement pas eu l’idée de faire toutes ces activités sans le site. » nous partage Laura Simon, maman de Hugo âgé de 6 ans, en situation de handicap. Comme Hugo, beaucoup d’enfants en situation de handicap sont bien trop vulnérables face au COVID-19 pour continuer à recevoir certains soins de santé et les familles doivent trouver des alternatives pour préserver leur santé.
 
Dans nos établissements et services médico-sociaux, mais aussi dans nos délégations départementales où salariés et bénévoles sont en contact et viennent en aide à de nombreuses personnes en situation de handicap confinées et isolées, ou bien dans nos entreprises adaptées qui se sont lancées dans la fabrication de masques homologués, l’association est très largement mobilisée pour faire face à cette crise sanitaire. Aidez-nous à poursuivre nos actions.
 
Confinement
Santé et bien-être

actualités complémentaires