PLF 2019 et AAH : les sénateurs pour le maintien du complément de ressources. Les députés les suivront-ils ?

08.11.2018

Alors que le projet de loi de finances 2019 (PLF) est débattu à l’Assemblée nationale aujourd’hui, en présence de représentants d’APF France handicap, l’association vient d’interpeller les parlementaires sur le sujet des ressources des personnes en situation de handicap pour dire non au recul des droits.

En effet, si le PLF 2019 confirme l’augmentation de l’AAH, l’article 83 de ce projet de loi supprime le complément de ressources de l’AAH (avec maintien pour les bénéficiaires actuels pendant 10 ans).
Ce même projet de loi supprime également la revalorisation légale annuelle qui était fixée jusqu’à présent en avril et intégrait un seuil plancher d’augmentation de 1 %.
Sans compter l’abaissement du plafond de ressources des bénéficiaires de l’AAH vivant en couple : une mesure qui contribue à neutraliser partiellement ou totalement l’impact de la hausse de l’AAH pour les 250 000 ménages concernés
Par ailleurs, l’association constate le quasi-gel des pensions d’invalidité qui seront indexées à un montant de 0,3 % inférieur à l’inflation.
En outre, les personnes en situation de handicap sont concernées, comme l’ensemble des français par les hausses de l’essence, du gaz, l’inflation.

APF France handicap demande donc aux parlementaires de supprimer les mentions aux articles 65 et 83 du PLF 2019.

Déjà,  la commission des finances du Sénat – à l’initiative des rapporteurs spéciaux Arnaud Bazin et Éric Bocquet – a adopté hier, à l’unanimité, un amendement de suppression de l’article 83 du PLF, afin de maintenir l’existence du complément de ressources pour les personnes handicapées.

Les députés suivront-ils les sénateurs ?

Lire l’interpellation des parlementaires
 

Actus
Ressources