Michelle, bénévole à la délégation du Cher : le tri, c'est son truc !

25.04.2022

En région Centre-Val de Loire, Michelle Valin participe au fonctionnement d'une activité de collecte et de tri textile à la délégation du Cher, à Bourges. Depuis dix ans, elle partage avec enthousiasme son goût pour la "belle fripe".

Fripes de belles factures, vêtements à moindre coût

À la retraite il y a dix ans, pas question pour Michèle de tourner en rond chez elle : passant tous les jours devant le local de la délégation, elle décide un beau matin d’en pousser la porte. Bien accueillie, elle y entrera pour ne plus en sortir… : "L’équipe m'a proposé le tri de vêtements et j'ai répondu oui tout de suite. Je me suis dit que ce n’était pas compliqué et qu’après je verrai. Et bien, en fait, j'y suis restée ! Je me sens bien dans cette activité et puis c’est très important d’agir bénévolement pour cette association !"

Portant haut ses 75 ans, Michelle, style décontracté et coiffure lumineuse, participe aujourd'hui activement avec deux autres bénévoles, Sylvie et Nicole, à l’activité friperie nichée au sein même de la délégation du Cher, à Bourges. Une activité qui contribuent à financer des activités de la délégation et à sensibiliser au handicap.
Du vêtement d'enfants à l’habit de grande taille, chacun peut s'y vêtir sans se ruiner : Les prix vont de 2-3 euros pour un tee-shirt classique et jusqu’à 50 € pour des vêtements de marques de luxe. "Nous recevons régulièrement des pièces de marques, Lacoste, EdenPark, Versace, Guggi, Caroll, 1,2,3 ou Un jour ailleurs, Le comptoir des cotonniers…. Neufs, ces vêtements sont très chers. Là, ils nous parviennent sans avoir été beaucoup portés. Les gens sont bien contents de dénicher la perle rare à petit prix."

Outre les économies, les clients ont conscience de faire un geste pour la planète. Car la friperie répond aussi aux préoccupations écologiques : L’industrie textile serait la deuxième industrie la plus polluante dans le monde, juste après celle du pétrole.
 

Un moyen de faire découvrir l'association

La première édition de la friperie éphémère en juin dernier a été couronnée de succès : près de 150 personne sont entrées dans la délégation et les 2/3 n’y avaient jamais mis les pieds ! Même si à ce jour, ouvrir une boutique pérenne n’est qu’un projet, l’équipe bénévoles prépare avec soin la prochaine vente éphémère : "Nous trions, rangeons et stockons. Car les sacs de linge continuent de nous être déposés en grande quantité."

En prévision de la prochaine friperie éphémère, la fine équipe met de côté des vêtements. Une vente est envisagée cet été, "Les gens sortent beaucoup l’été et refont leur garde-robe. De plus, la circulation de la boutique, composée de plusieurs petites pièces, sera plus facile car toutes les portes seront ouvertes."
En attendant, la délégation vend les vêtements à des fripiers qui ont une activité de revente du textile et à une boutique solidaire dans l’Eure. "Nous donnons à l’association le Relais ce que nous estimons ne pas pouvoir vendre sur notre friperie ou à nos fripiers, cette association retrie et recycle les invendables pour en faire par exemple de la matière isolante."

Pour la rentrée, la délégation tisse de nouveaux projets pour son activité textile : une ouverture par saison sous la forme d'un frip’truck (camion éphémère) et dans les locaux du foyer de vie APF France handicap, à Chateauneuf sur Cher. Histoire d’ouvrir les murs et faire se rencontrer résidents et Berrichons.

 

Vous souhaitez, vous aussi, vous engager, devenir bénévole et agir avec et pour les personnes en situation de handicap ?
Rendez-vous sur la page dédiée :


JE DEVIENS BÉNÉVOLE

 

Vie associative

actualités complémentaires