Journée mondiale du refus de la misère : annonces et revendications

16.10.2020

[EDIT] Suite aux événements survenus le 16/10, Jean Castex n'a pas pris la parole pour annoncer les mesures du plan pauvreté. 

Nos revendications

 

Emmanuel Macron a annoncé ce 14 octobre une aide d'urgence versée aux bénéficiaires du RSA, de l'ASS et des APL :

  • Une aide de 150€ versée aux allocataires du RSA et de l'allocation de solidarité spécifique (+ 100€ par enfant)
  • Une aide de 100€ par enfant pour les bénéficiaires des APL.
Les bénéficiaires des APL n'ayant pas d'enfant ne toucheront rien. Ce qui exclut une majorité de bénéficiaires de l'AAH (Allocation adulte handicapé) puisque 72 % vivent seul·e·s et sans enfant.
Les bénéficiaires de l’AAH ne sont ainsi à nouveau pas concernés majoritairement par le périmètre de cette nouvelle aide d’urgence Covid, comme cela avait déjà été le cas lors de la première aide versée au printemps dernier suite au confinement, ce que nous avions alors aussi dénoncé.
 
Nous réclamons donc :
  • L'ouverture de l'aide d'urgence aux bénéficiaires de l'AAH, de l'ASPA et aux jeunes
  • Des mesures pérennes de soutien aux ménages les plus vulnérables, dont les personnes en situation de handicap

Cette journée mondiale est l'occasion de rappeler aussi nos revendications de longue date : 

  • La création d’un revenu individuel d’existence, à partir d’une refonte totale de l’AAH et de la pension d’invalidité, afin que les personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie invalidante puissent vivre dignement.
  • La suppression de la prise en compte des ressources du conjoint / de la conjointe dans le calcul de l’AAH.
  • Zéro personne en situation de handicap ou atteinte de maladie invalidante sous le seuil de pauvreté !

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre page dédiée aux ressources des personnes en situation de handicap

 

Ils témoignent

 
Pouvoir dignement, c'est la base, mais nous sommes loin du compte.

 

temoignage-pauvreté-badia.png
Je suis maman de 3 enfants, ça fait 30 ans que je vis avec l'AAH. Pour tout vous dire, il y a des moments où j'ai pas mangé pour que mes enfants continuent à faire leurs études. Badia
    
temoignage-pauvreté-evy.png
Seule avec mon fils, mon seul revenu est l'AAH. Nous ne pouvons même pas aller au cinéma une seule fois dans l'année. Aucune aide pour une maman solo handicapée à plus de 80%. Evy

 

Frederic.png
Mes seuls revenus ? 350 euros de pension d'invalidité. Je n'ai pas droit à l'AAH vu que je suis marié et qu'on dépasse le plafond. C'est pesant de demander de l'argent à son épouse pour faire 4 courses. Tout ce qu'on demande, c'est d'être reconnu.
    
6.png
Je suis en invalidité depuis 2011 après presque 30 ans d'activité. Ne pouvant plus travailler, je perçois 791€ par mois. Je survis.

 

14_1.png
C'est vrai que j'ai de plus en plus de mal à vivre avec l'AAH. Avec l'AAH maintenant on survit à peine. David

 

Annonces du Premier Ministre

 

Ce 17 octobre Jean Castex, Premier ministre doit dévoiler les mesures du plan pauvreté. Pour suivre les réactions des associations de lutte contre la pauvreté réunies dans le Collectif Alerte, dont APF France handicap fait partie, rendez-vous sur Twitter ! 

 

Opérations
Ressources
Actus

Actualités complémentaires