pictoportevoix.png
Militer : dessin d'un porte-voix
Notre pays traverse une crise sanitaire sans précédent qui implique la mobilisation complète du système sanitaire (hospitalier et de ville), ainsi que des établissements médico-sociaux afin de protéger les populations fragiles, prendre en charge les personnes et apporter l’aide nécessaire aux professionnel·le·s de santé.

Face à cette situation, de nombreuses personnes en situation de handicap et leurs aidantes et aidants peuvent se retrouver sans solution. Nous avons rassemblé sur cet espace les dispositifs d'accompagnement et les aides dont vous pouvez bénéficier. Elle sera mise à jour régulièrement.
Vous y trouverez également des sources d'information fiables avec des conseils pratiques et des articles mis à jours en fonction de l'actualité.

Et pour ne rien manquer de nos actualités et initiatives, inscrivez à notre newsletter.

Je m'inscris


S'informer

  • Le magazine Faire Face publie régulièrement sur son site internet des articles sur les mesures prises pour les personnes en situation de handicap pendant la crise du Covid-19. N'hésitez pas à aller les consulter sur faire-face.fr !
  • Les informations sur les dispositifs mis en place pour les personnes en situation de handicap, aussi bien l'échelle nationale que locale au sein de nos délégations, seront postées sur nos réseaux sociaux. Restez connecté·e·s sur Facebook et Twitter !
  • Vous pouvez également consulter les liens utiles rassemblés sur cette page.


L'association mobilisée

APF France handicap est plus que jamais mobilisée pour assurer l’accompagnement des personnes en situation de handicap et prévenir toute forme d’isolement.

Nos établissements et services sociaux et médico-sociaux restent ouverts et mettent en place les mesures indiquées par les autorités de tutelle. Les règles sanitaires seront renforcées avec un protocole qui sera communiqué prochainement.  
Le droit des visites est maintenu mais doit être encadré et sur rendez-vous. De même, les personnes hébergées en structures auront la possibilité de rentrer chez elles le week-end, si aucun cas de Covid-19 avéré n’est présent dans l’établissement ou la famille. 
 
Nos entreprises adaptées et nos établissements et services d’aide par le travail (Esat) poursuivent leurs activités. Dans les Esat, une attention particulière est portée aux personnes à risque de forme grave de Covid-19.
 
Nos délégations assurent des permanences d’accueil et continuent leur mobilisation mise en place au printemps dernier avec les équipes salariées et bénévoles : accompagnement, maintien du lien social et soutien, aides d’urgence, y compris au domicile, défense des droits. Les activités de groupe sont suspendues mais un accueil physique est possible sur rendez-vous. 
 
Le siège, les directions régionales restent également ouverts. 
 
L’ensemble de ces activités est menée en respectant les gestes barrières, la distanciation physique, en privilégiant le télétravail à chaque fois que cela est possible, afin de protéger chacun d’entre nous.
 

Lien social et aide

Les équipes de salariés et de bénévoles des délégations, réparties sur tout le territoire, s'organisent afin d’éviter toute forme d’isolement et d’identifier les difficultés auxquelles les personnes en situation de handicap et leurs proches sont confrontés. Elles mettent en place partout en France des dispositifs pour vous apporter du réconfort et du soutien, à distance ou des aides de proximité.

Les délégations APF France handicap sont joignables par email et par téléphone. Retrouvez les coordonnées de la délégation de votre département sur la carte de nos structures, rubrique "délégations".

Besoin d’assistance et d’accompagnement ? À la recherche de ressources et d’informations ? La plateforme solidaires-handicaps.fr peut vous aider.

 

Autorisation de sortie

Les déplacements, avec attestation obligatoire, sont autorisés uniquement pour travailler, se rendre à un rendez-vous médical, porter assistance à un proche, faire des courses essentielles ou prendre l’air à proximité du domicile. Des dérogations pour les déplacements des personnes en situation de handicap et leurs aidants seront toutefois prévues. Sur présentation d’un certificat médical, la dérogation pour port du masque, pour ceux qui ne sont pas en capacité de le porter, est maintenue. La sensibilisation des forces de l’ordre à ces dérogations est assurée. 

Les attestations de déplacement dérogatoire sont téléchargeables dans l'espace "Documents à télécharger" de cette page ou sur le site du ministère de l'Intérieur.

Il est également possible de générer une attestation de déplacement dérogatoire numérique.

 

sante_bd_coronavirus.png

Parents et aidants familiaux

Vous êtes parent d'un enfant en situation de handicap ? Quelques liens utiles :

La fédération Grandir Ensemble lance une plateforme nationale d’écoute, d’aide et de soutien aux familles concernées, avec un numéro vert d'urgence "Urgence Répit – Familles et handicap" : 0 805 035 800 du lundi au vendredi de 9h à 17h (numéro d'appel gratuit).

Nous vous invitons également à consulter l’article de Faire Face concernant les possibilités de chômage partiel pour vulnérabilité.

L'hôpital Robert Debré met à disposition des parents d'enfants en situation de handicap des fiches pratiques autour du coronavirus (exemple : COVID-19 et Trouble du Spectre de l’Autisme : Que faire à la maison durant le confinement ?)

La FAQ sur le site du secrétariat d’État chargé des Personnes handicapées répond aussi à un certain nombre de questions en fonction des situations :

  • Mon enfant ne peut pas être accueilli à l’école/institut médico-éducatif en raison de la crise
  • Mon enfant poursuit sa scolarité
  • Mon proche fait le choix de rester à domicile
  • Mon proche est en accueil de jour
  • Mon proche est accueilli en structure d’hébergement
  • Mon proche est accueilli au CAMSP et CMPP
  • J’ai un proche concerné par les troubles du spectre de l’autisme et/ou d’autres troubles du neuro-développement

A savoir : l’ensemble des établissements et services médico-sociaux (ESMS) pour enfants et pour adultes, ainsi que les accueils de jour et les plateformes de répit restent ouverts, au même titre que les crèches, écoles, collèges et lycées. Les règles sanitaires seront renforcées avec un protocole qui sera communiqué prochainement. 

Le droit des visites dans les établissements et services sociaux et médicosociaux est maintenu mais doit être encadré et sur rendez-vous. De même, les personnes hébergées en structures auront la possibilité de rentrer chez elles le week-end, si aucun cas de Covid-19 avéré n’est présent dans l’établissement ou la famille.

A savoir : le gouvernement vient de mettre en place un dispositif d’accompagnement des familles de patients évacués pour des raisons sanitaires d’une région à une autre ou vers l’étranger.

Personnes autistes et proches

Le Groupement national Centre ressources autisme a mis en ligne, en collaboration avec la Délégation Interministérielle autisme et troubles du neuro-développement, les CRA et Autisme Info Service, une FAQ destinée aux adultes et enfants autistes, à leurs proches et familles.

Vous pouvez également télécharger le guide "Comment vivre le confinement avec un enfant autiste ?".

Jeunes aidants

Vous êtes un·e jeune aidant·e de moins de 18 ans ? Vous avez besoin d'écoute, de conseils ? L'association nationale Jeunes Aidants Ensemble peut vous soutenir, rendez-vous sur leur site ou joignez-les par téléphone : 07 67 29 67 39.

 

Santé

Le handicap ne peut être un critère de refus de soin, qu’il s’agisse d’hospitalisation ou de réanimation. Afin de faciliter l’accès aux soins, les Centres 15 sont sensibilisés pour la prise en charge particulière de certains types de handicap et les médecins régulateurs spécialistes du handicap, activés. Les fiches-réflexe élaborées avec les associations de personnes sont transmises. La présence d’un aidant aux côtés des personnes pour les accompagner dans leurs soins est possible, à titre exceptionnel, et dans les strictes conditions de sécurité fixées par l’établissement de santé.

Comprendre le Covid-19 et se protéger

Le coronavirus, c’est quoi ? Comment se protéger ? Quels sont les signes ? Comment se soigner ? L’agence nationale de santé publique a créé des fiches parmi lesquelles :

Sont également à disposition des affiches et vidéos notamment sur : "que faire face aux premiers signes ?", "que faire si la maladie s'aggrave ?", "les tests de dépistage ne sont pas automatiques", "comment se laver les mains ?", "porter un masque pour mieux nous protéger", "bien utiliser son masque", "gestes barrières", "conduite à tenir en cas de signe de la maladie"… 

Et retrouvez l'ensemble des outils et informations accessibles sur le coronavirus, élaborés par Santé publique France et ses partenaires sur la page dédiée de leur site.

Et les tests antigéniques ?
Pour en savoir plus sur leur déploiement mais aussi comprendre ce qu’est un test antigénique, comment il se déroule, ce qu’il faut faire en cas de test positif ou négatif, vous pouvez télécharger le dossier dédié du ministère des Solidarités et de la Santé.
 
Besoin d'échanger ? A partir du 12 novembre après-midi, France Assos Santé diffusera tous les jeudis des webinaires dédiés au Covid-19 : "Les jeudi de France Assos Santé".
Un.e virologue, un.e épidémiologistes, un.e infectiologue et un médecin de santé publique répondront en direct à vos questions. Vous pourrez voir ou revoir ce webinaire en replay sur le site de France Assos Santé.

N'hésitez pas également à vous rendre sur le site de Santé BD qui met aussi à votre disposition des fiches pour comprendre la santé avec des mots et des images simples.

Gestes d'hygiène et fauteuil roulant

Deux fiches sont mises à disposition concernant les gestes d'hygiène spécifiques aux personnes se déplaçant en fauteuil roulant :

Continuité des soins

Pendant le confinement, maintenir son suivi médical et continuer de prendre ses médicaments est essentiel pour tous, personnes fragiles ou non, jeunes ou moins jeunes. Les soins, les vaccinations, les examens, les consultations ne doivent pas être reportés. Continuez à vous faire soigner !

Dans le cadre de la crise sanitaire liée à la Covid-19, les pharmaciens d’officine peuvent dispenser à titre exceptionnel un traitement chronique de substitution aux opiacés, une prescription de contraceptifs oraux, une prescription de certains produits et prestations, au-delà du cadre prévu de la délivrance. Cette dérogation est applicable, a minima, jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire. En savoir plus.

Consultations à distance

Vous avez besoin de consulter un médecin ? Une liste des solutions de consultations à distance a été publiée par le ministère de la santé.
NB : La téléconsultation pour suspicion de Covid-19 19 est remboursée à 100 % par l’assurance maladie, y compris si vous ne consultez pas votre médecin traitant.

Assurance maladie

Comment contacter l’Assurance Maladie pendant l'épidémie ? À l’image des autres services publics, les accueils de l’Assurance Maladie ont rouvert. Toutefois, il est possible de prendre rendez-vous ou d'effctuer un certain nombre de démarche en ligne.

Arrêt de travail et vulnérabilité

Un dispositif d’indemnisation des arrêts de travail dérogatoires pour certains publics, notamment pour les personnes fragiles, a été créé dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19.
Pour savoir si vous remplissez les conditions pour en bénéficier et connaître la procédure à suivre, cliquez ici.
 
Le service de télédéclaration de l’Assurance maladie a été remis en service pour les fonctionnaires et les indépendants à risque, conformément à la liste établie par le décret du 10 novembreLes fonctionnaires et indépendants présentant une pathologie identifiée par le décret et ne pouvant pas télétravailler ni bénéficier des mesures de protection renforcée, peuvent donc se télédéclarer pour obtenir un arrêt dérogatoire.
 
Par ailleurs, un décret publié le 15 novembre à remis en œuvre la suppression du délai de carence pour les arrêts dérogatoires (personnes à risque, parents d’enfant de moins de 16 ans, cas contact), jusqu’au 31 décembre 2020 : 
 
Pour rappel les salariés à risque du secteur privé, ne pouvant télétravailler, doivent présenter un certificat médical à leur employeur pour demander à bénéficier du chômage partiel, mais celui-ci peut s’y opposer s’il considère que les conditions de protection renforcée sont mises en place. Le salarié qui serait en désaccord peut saisir le médecin du travail pour qu’il statue sur la mise en œuvre des conditions de protection, et est placé dans l’attente en chômage partiel.
 

Questions juridiques ou sociales

Santé Info Droits, la ligne téléphonique de France Assos Santé, reste joignable : 01 53 62 40 30 (lundi, mercredi et vendredi : 14h-18h ; mardi et jeudi : 14h-20h) pour toute question juridique ou sociale liée à la santé. Et vous pouvez transmettre vos questions via le formulaire disponible sur le site Internet. Si vous souhaitez être appelé par un membre de l'équipe, n’hésitez pas à laisser votre numéro de téléphone ainsi que votre prénom, dans ce même formulaire.

Vous pouvez aussi consulter la FAQ de France Assos Santé qui aborde les questions notamment de téléconsultations, renouvellement des ordonnances…

Soutien psychologique

Le confinement (pendant et après) peut avoir des effets psychologiques négatifs.

Un dispositif national grand public de soutien psychologique au bénéfice des personnes qui en auraient besoin a été mis en place : COVID-19 – 0 800 130 000 (n° vert mis à disposition par le Ministère des solidarités et de la santé).

ADMD Ecoute, la ligne d’écoute de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité reste ouverte durant la crise sanitaire. Demandez à être rappelé en téléphonant au 01 48 00 04 16 du lundi au vendredi entre 10 heures et midi (rappel le jour même, entre 16h30 et 18h30).

La Croix-Rouge Française met à disposition un service de soutien psychologique par téléphone : Croix-Rouge Ecoute – 0800 858 858 (7 j/7, de 10h à 22h en semaine, de 12h à 18h le week-end).

Dans un article, Catherine Tourette-Turgis, Directrice du Master en éducation thérapeutique à Sorbonne Université, Chercheure au CNAM, les décrit et propose des recommandations pour les réduire.

Kiné et rééducation

Faire des exercices nécessaires à sa santé physique en période de confinement, c’est possible !

L’AFM-Téléthon met à votre disposition deux fiches pratiques pour bien pratiquer les séances de kinésithérapie et Faire Faire vous informe sur l’auto-rééducation.

Vous pouvez également regarder les vidéos "auto-rééducation - kiné à la maison" réalisées par Martine Pitard, adjointe de direction et kinésithérapeute à l'IEM APF France handicap de la Marrière (Pays de Loire).

Découvrez aussi des fiches conseils sur l'auto rééducation à domicile pour les personnes porteuses d'une maladie neuromusculaire.

Urgences dentaires

Un numéro national dédié à la prise en charge des soins bucco-dentaires d’urgence a été mis en place par le conseil national de l’ordre des chirurgiens-dentistes : 09 705 00 205. Il est destiné à désengorger le centre 15. Vous devez donc composer ce numéro unique APRES avoir contacté votre chirurgien-dentiste en première intention.

Maladies chroniques

Comment faire face à une maladie chronique pendant le confinement ? La Haute autorité de santé (HAS) donne des conseils sur son site.

 

Personnes atteintes de Sep

Même s'il n’existe pas de données sur la façon dont le virus du COVID-19 affecte les personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP), vous pouvez consulter les recommandations mises en ligne par le Centre ressources et compétences Sclérose en plaques de Paris Grand Est.

A lire également le guide "Ensemble en temps de crise" élaboré par la Ligue française contre la sclérose en plaques pour améliorer la prise en charge des patients atteints de maladies chroniques en période de crise. Il est composé de 5 fiches issues du travail collaboratif entre personnels de santé, patients et aidants : Pouvoir communiquer / Préparer son réseau / Soigner à distance / Intervenir au domicile /  S’informer.

 

Droits et démarches

Découvrez le site https://solidarite-numerique.fr/, un centre d’aide pour les démarches en ligne essentielles : faire ses courses, rester en contact avec ses proches, travailler chez soi, faire l’école à la maison, etc.

Vous pouvez également appeler le 01 70 772 372, appel non surtaxé, du lundi au vendredi, de 9h à 18h.

Votre MDPH

Pour éviter toute situation de rupture de droits, les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) restent ouvertes avec un accueil physique adapté à la situation sanitaire de chaque territoire.

Les règles de fonctionnement des commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) sont par ailleurs simplifiées afin d’assurer une continuité de service auprès des personnes et des familles 


Appui juridique

Vous avez un problème de droit et vous êtes en situation de handicap ?

N'hésitez pas à contacter la délégation APF France handicap la plus proche de votre domicile.

En cette période, le Défenseur des droits reste joignable

  • Via le formulaire en ligne
  • Par courrier  gratuit, sans affranchissement : Défenseur des droits, Libre réponse 71120, 75342 Paris CEDEX 07
  • Par téléphone au 09 69 39 00 00 de 10h à 16h

Vous pouvez aussi contacter Agir Handicap, la permanence juridique gratuite de Droit Pluriel.

 

Particuliers employeurs

Vous êtes en situation de handicap et vous employez des aides à domicile ? Vous vous demandez comment assurer la continuité d'intervention de vos salarié·e·s ? Nous vous apportons ici des éléments d'information pour vous adapter au mieux, avec vos assistantes et assistants de vie, à cette situation. 
 
Vous pouvez télécharger le Guide de préconisations et de bonnes pratiques pour éviter la transmission de la COVID-19  Ce guide comprend 4 fiches pour les salariés et les assistants maternels et 2 fiches pour le particulier employeur.
 
Vous pouvez aussi consulter :

 

Études supérieures

Vous êtes un·e étudiant·e en situation de handicap ?

Les facultés et établissements d’enseignement supérieur assureront des cours en ligne, ainsi que tous les organismes de formation professionnelle, y compris les centres de réadaptation professionnelle (CRP).

Le gouvernement a mis en place une FAQ pour les étudiants avec notamment des informations sur l'impact du reconfinement sur la vie étudiante.

Celles et ceux qui sont connus des missions handicap sont invités à se mettre en contact avec le référent habituel en cas de difficulté. A lire les informations spécifiques dans la FAQ du secrétariat d’État chargée des Personnes handicapées.
 

Emploi

L’Agefiph et le Fiphfp ont mis en place des pages dédiées à destination des personnes en situation de handicap et des entreprises.

Pour les travailleurs en situation de handicap, le télétravail est à privilégier, lorsque c’est possible. Les mesures exceptionnelles prises par l’Agefiph pour protéger l’emploi des personnes pendant la crise sont prolongées jusqu’en février 2021. Outre l’octroi de financement pour la fourniture de masques inclusifs pour les salariés handicapés et leurs collègues, des aides sont disponibles pour l’adaptation des équipements nécessaires au travail à domicile. 
 
Les établissements et services d’aide par le travail (Esat) ainsi que les entreprises adaptées (EA) restent ouverts, sauf s’ils sont concernés par les règles de fermeture administrative, notamment pour le secteur de la restauration. L’activité professionnelle des personnes ne présentant pas de facteurs de risque est donc maintenue. Les personnes qui ne peuvent pas travailler continueront à bénéficier du chômage partiel. Les travailleurs handicapés "vulnérables" en Esat pourront obtenir des indemnités journalières dérogatoires avec garantie de rémunération. 
 

Maltraitances et violences

Face aux risques accrus de maltraitances et de violences en période de confinement, un rappel des dispositifs existants. Mais aussi un dispositif de soutien aux professionnels de santé en cette période difficile.

Dans tous les cas, appelez le 17 pour joindre les services de police ou de gendarmerie. Les services de gendarmerie (17 ou 112), les pompiers (18 ou 112) ou le Samu (15) restent mobilisés pour les situations d’urgence.

Personnes en situation de handicap

Le 3977 est destiné aux personnes âgées et aux personnes handicapées adultes victimes de maltraitance ; aux témoins de situations de maltraitance, entourage privé et professionnel ; aux personnes prenant soin d’une personne âgée ou handicapée et ayant des difficultés dans l’aide apportée.

Enfants

Le 119, numéro gratuit à appeler en cas de suspicion de maltraitances intrafamiliales sur des enfants, est renforcé.
En collaboration avec l’Ordre national des pharmaciens, un dispositif d’alerte permettant notamment aux mineurs de signaler les violences dont ils seraient victimes est également mis à nouveau en place. Les témoins peuvent aussi l’utiliser pour que la police ou la gendarmerie soit alertée sur une situation préoccupante.
Les associations de protection de l’enfance restent également à l’écoute pour fournir des conseils ou des orientations vers des services compétents, notamment :
  • La Voix De l’Enfant : 01 56 96 03 00
  • L’enfant Bleu – Enfants maltraités : 01 56 56 62 62
  • Colosse aux pieds d’argile : 07 50 85 47 10
  • Stop maltraitance / Enfance et Partage : 0 800 05 1234

Parents

Le gouvernement a publié "Le guide des parents confinés", à consulter notamment face au risque de .burn out parental.

Violences conjugales

La plateforme nationale arretonslesviolences.gouv.fr reste plus que jamais d’actualité.

Le numéro national de référence pour les femmes victimes de violences : 3919.

Si vous ne pouvez pas téléphoner, en cas d'urgence, vous pouvez envoyer un SMS au 114.

Pour l’accès au droit et à la justice, le réseau associatif France Victimes est joignable au 116006.

Soutien aux professionnels de santé

L’association SPS (Soins aux professionnels en santé) met à disposition son dispositif d’aide et d’accompagnement pour répondre aux personnels soignants : 0 805 23 23 36 (numéro vert).


Documents à télécharger

Attestation de déplacement dérogatoire 30-10-2020
Attestation de déplacement dérogatoire 30-10-2020 en Falc
Justificatif de déplacement scolaire 30-10-2020
Justificatif de déplacement professionnel 30-10-2020
Fiche en FALC sur les bons gestes à adopter
Consignes à respecter si je suis malade du Covid-19 dans un établissement

Liens utiles

Visuel pour FAQ Site de France Assos Santé
Visuel pour FAQ Site de France Assos Santé

FAQ Site de France Assos Santé

Ouvrir le bloc
Visuel pour FAQ Site de France Assos Santé

FAQ Site de France Assos Santé

Fais-je partie des populations à risque ? Comment me déplacer pendant le confinement ? Dois-je arrêter mon traitement ?
France Assos Santé publie une liste de questions et réponses sur son site internet.

>Fermer
Visuel pour Les fiches de SantéBD
Visuel pour Les fiches de SantéBD

Les fiches de SantéBD

Ouvrir le bloc
Visuel pour Les fiches de SantéBD

Les fiches de SantéBD

SantéBD, ce sont des fiches pour comprendre la santé avec des mots et des images simples. À consulter sur leur site internet :

JE CONSULTE LE SITE

 

>Fermer
Visuel pour FAQ Site du secrétariat d'Etat chargé des personnes handicapées
Visuel pour FAQ Site du secrétariat d'Etat chargé des personnes handicapées

FAQ Site du secrétariat d'Etat chargé des personnes handicapées

Ouvrir le bloc
Visuel pour FAQ Site du secrétariat d'Etat chargé des personnes handicapées

FAQ Site du secrétariat d'Etat chargé des personnes handicapées

Retrouvez sur le site du secrétariat d'Etat chargé des personnes handicapées une foire aux questions mise à jour régulièrement pendant cette période de crise. N'hésitez pas à aller les consulter régulièrement !

>Fermer
Visuel pour Europe et international
Visuel pour Europe et international

Europe et international

Ouvrir le bloc
Visuel pour Europe et international

Europe et international

Retrouvez les pages dédiées de l’Onu, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Organisation internationale du travail (OIT) ainsi que l’action de l’Union européenne. À lire également la réaction de Catalina Devandas, Rapporteure spéciale de l’Onu sur les droits des personnes handicapées.

>Fermer
Visuel pour Infos-Conseils UFC-Que Choisir
Visuel pour Infos-Conseils UFC-Que Choisir

Infos-Conseils UFC-Que Choisir

Ouvrir le bloc
Visuel pour Infos-Conseils UFC-Que Choisir

Infos-Conseils UFC-Que Choisir

Les équipes et experts de l’UFC-Que Choisir ont créé un dossier dédié au coronavirus pour informer et défendre les consommateurs afin de faire valoir leurs droits, les protéger et démêler le vrai du faux.

>Fermer

Actualités liées