Ségur de la santé : pour une réelle prise en compte de la question du handicap

09.06.2020

Alors que le Ségur de la santé a été lancé il y a deux semaines, nous faisons part de nos propositions dans une contribution adressée aux pouvoirs publics et à nos partenaires associatifs.

Avec la crise sanitaire, la rupture brutale et sans précédent des soins comme des accompagnements ont particulièrement impacté les personnes en situation de handicap dans leurs soins chroniques et leur état de santé.

La crise amplificatrice de constats préexistants

La question du handicap et du secteur médico-social reste, sinon un impensé des politiques publiques de santé, une préoccupation de second rang. 
 
Ses problématiques spécifiques ne sont trop souvent prises en compte qu’après une alerte des acteurs concernés. Elles doivent de fait s’ajuster au cadre général préétabli faisant perdre du temps, de l’énergie et donc de la qualité des soins et des accompagnements. Et lorsque le cadre national est enfin posé, la déclinaison effective sur les territoires reste une gageure.
 
En outre, la crise sanitaire n’a été qu’un amplificateur des constats posés de longue date et renouvelés récemment.

Nos attentes

C’est pourquoi nous attendons du Ségur de la santé qu’il pose les bases effectives :
  • d’une réduction des inégalités en santé et dans l’accès aux soins ;
  • d’un parcours de santé coordonné en proximité entre l’hôpital, la ville et le médico-social dans son ensemble au service des patients ;
  • d’une prise en compte effective des attentes, besoins afin d’améliorer l’expérience patient et de leurs aidants.
Par ailleurs, nous partageons les constats de Conférence Nationale de Santé (CNS) « de l’absence de mobilisation de la démocratie en santé, de ses représentants ou de ses instances, par les pouvoirs publics et les établissements de santé » lors de la période de crise sanitaire. 
Dans l’urgence à s’organiser et faire face, l’apport de la participation des représentants d’usager n’a pas forcément été de soi dans un premier temps. Afin d’accorder l’attention que mérite ce sujet, nous proposons que des Etats Généraux de la démocratie en santé soient lancés dans la suite du Ségur de la santé.
 
 

Pour aller plus loin, je télécharge la note politique sur le "monde d’après"

 

Actus
Santé et bien-être