Retour sur le colloque du comité Parentalité des personnes en situation de handicap

18.02.2022

Du 14 au 17 février s'est tenu le Colloque du comité Parentalité des personnes en situation de handicap dont APF France handicap fait partie. Au programme ? Quatre jours d'ateliers et de discussions autour du thème : "Comment assurer l'effectivité du droit à la vie intime, affective, sexuelle et à la parentalité ? 

 
Le droit à la vie intime, affective et sexuelle et à la parentalité est un droit fondamental et universel de la personne humaine. Cependant ce droit se heurte à la réalité vécue par nombre de personnes en situation de handicap : parcours administratif complexe, manque d’informations, manque de formation des professionnels, absence de prise en considération des besoins et des compétences des personnes... Ces dernières années, une série de dispositifs a été ou sera prochainement déployée afin de mieux répondre à ces enjeux (consultations handi-gynéco, Handiconsults, PCH parentalité, centres ressources régionaux vie intime, affective, sexuelle et de soutien à la parentalité des personnes en situation de handicap, SAPPH - service d'accompagnement à la parentalité).
 
Les 4 jours de colloque ont été l'occasion de faire le bilan de ces dispositifs et d'aborder les défis qu’il reste encore à relever pour assurer l’effectivité des droits à la vie intime, affective et sexuelle et à la parentalité. En plus de 4 ateliers thématiques, des discussions se sont engagées en présence de Sophie Cluzel, Secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, Adrien Taquet, Secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles, Jérémie Boroy, Président du Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH) et Céline POULET, Secrétaire général du Comité Interministériel du Handicap (CIH).
 
Notre association était représentée par Pascale Ribes, notre présidente qui a notamment rappelé lors de son intervention que, suite à l'examen de la France en septembre 2021, le comité des droits des Nations unies a émis un nombre certains de recommandations relatives à ces sujets. Ainsi que par Isabel Da costa, vice-présidente et Agnès Bourdon-Busin, porte-parole du Comité Parentalité.
Kim Hautois, cheffe de projet Transformation de l’Offre de Service à APF France handicap, Karine Pouchain-Grépinet, conseillère nationale santé APF France handicap, toutes deux membres du comité parentalité, ainsi que Malika Boubekeur, conseillère nationale compensation APF France handicap, ont participé à l’élaboration du colloque et ont animé et/ou rapporté les débats des ateliers.
 
A l'issue des 4 jours, le Comité Parentalité des personnes en situation de handicap a noté que tous les sujets évoqués par les personnes en situation de handicap s’inscrivent pleinement dans les débats actuels de notre société – les personnes se sont avant tout exprimées en tant que citoyen.ne.s, avant de mettre en avant leur situation de handicap. 
 
En conclusion, le Comité Parentalité a produit 10 recommandations et revendications : 
  • Prendre en considération l’environnement de la personne en situation de handicap (familles, proches, logement, interactions sociales…)
  • Développer et favoriser l’éducation complète, l’information, la sensibilisation à la sexualité, à l’intimité, quel que soit le handicap, le moment de sa survenue, son identité de genre et son lieu de vie (domicile et Etablissements et services médico-sociaux)
  • Participer au pilotage national pour les centres ressources régionaux et développer les liens sur les territoires entre ces centres régionaux, les SAPPH et le droit commun
  • Prendre en compte les spécificités territoriales, notamment en collaborant avec les territoires ultramarins
  • Soutenir les avancées sur la question de l’assistance sexuelle, les aides techniques…
  • Préparer et anticiper son désir de parentalité, quelle que soit cette parentalité (en couple, en solo, adoption…)
  • Individualiser les modalités de la PCH parentalité pour répondre aux besoins des personnes
  • Mieux informer les familles sur leurs droits et les accompagner pour faire leur demande, par exemple en construisant un annuaire sur l’accessibilité des lieux de soins et des équipements
  • Former les professionnels qui interviennent aux côtés des personnes en situation de handicap pour les accompagner dans leur vie intime, affective et sexuelle et leur parentalité (professionnels des ESMS, du domicile, du droit commun) et en faisant appel aux personnes concernées, expertes de leurs propres besoins
  • Renforcer l’empowerment et le soutien par les pairs, en veillant à la participation effective des personnes.
Le replay et les actes du colloque seront disponibles dans quelques jours. En attendant, nous vous invitons à consulter ce document pour en savoir plus sur le Comité Parentalité des personnes en situation de handicap. 
 
colloque-comite-parentalite.jpg
Photo des participants au colloque du comité parentalité
Politique générale
Vie affective et sexuelle