Pétition sur la déconjugalisation de l’AAH : mobilisons-nous pour atteindre 100 000 signataires !

14.01.2021

Calculer l’allocation adulte handicapé (AAH) d’une personne en fonction des ressources de son conjoint est une injustice qui crée une dépendance inacceptable. C’est pourquoi, nous soutenons une pétition adressée au Sénat pour la déconjugalisation de l’AAH, une revendication de longue date de l’association.


 
Cette pétition a été lancée par Véronique Tixier, elle-même concernée par cette suppression de l’AAH qui la rend dépendante de son concubin. La famille vit aujourd’hui très difficilement.

De nombreuses personnes en situation de handicap concernées

De nombreuses personnes en situation de handicap sont dans ce cas. Lorsqu’elles se déclarent en couple et que l’un des deux perçoit l’AAH, les revenus du conjoint / de la conjointe sont pris en compte dans le calcul de l’AAH.
La personne en situation de handicap se voit alors placée dans une situation de dépendance vis-à-vis de son conjoint et empêchée d’avoir le droit à des ressources personnelles. Cela revient à nier son existence en tant qu’individu autonome. 



Un risque de maltraitances et de violences

Une dépendance particulièrement prégnante chez les femmes et qui les fragilise : selon notre enquête menée auprès de femmes en situation de handicap début 2019 et dévoilée dans notre plaidoyer dédié, près de 45 % des répondantes voient leur propre revenu impacté par celui de leur conjoint ou de leur foyer.
Cette situation de dépendance est susceptible également de créer des situations de maltraitance voire de violences.
Une situation qui ne s’est pas améliorée avec la revalorisation de l’AAH, le plafond des ressources ayant été abaissé, ce qui a neutralisé totalement ou partiellement l’augmentation.
 
Il y a donc urgence !

#SignezPourNotreAutonomie  

La pétition est soutenue par de nombreux collectifs et associations tels que le Collectif Handicaps, le CNCPH, l’Uniopss, Nous Toutes, les Dévalideuses… et par de nombreuses personnalités comme Nicole Ferroni, très mobilisée sur ce sujet, Pénélope Bagieu ou encore Omar Sy.
 
Et Claire Hédon, la Défenseure des droits, plaide aussi dans le sens de la déconjugalisation de l'AAH.

def_droits.png
 
Plus de 60 000 personnes ont déjà signé la pétition. Elle doit recueillir 100 000 signatures avant le 10 mars pour être examinée par le Sénat. Mobilisons-nous pour l'autonomie et contre l'injustice !



 
Actus
Ressources