Le second quinquennat Macron fera-t-il enfin de l’enfance une priorité ?

22.06.2022

Au lendemain du second tour des législatives et à l’aube d’un nouveau remaniement ministériel, pour aller au-delà des effets d’annonce, les 25 organisations et collectifs membres de la Dynamique "De la Convention Aux Actes !" dont nous faisons partie demandent que l’enfance devienne enfin une priorité du second quinquennat d’Emmanuel Macron, en commençant par doter la France d’un ministère dédié à l’Enfance et à la Jeunesse. 

Le précédent quinquennat d’Emmanuel Macron a permis de nombreuses avancées en matière d’actions pour l’enfance et la jeunesse, à savoir la nomination d’un secrétaire d’état chargé de l’Enfance et des Familles, ainsi que l’élaboration d’une stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance. « Mais il est désormais impératif d’aller beaucoup plus loin : les élections législatives qui ont rebattu pour partie les cartes politiques doivent être une opportunité pour le gouvernement d’Emmanuel Macron de faire enfin de l’enfance et de la jeunesse une priorité », insistent les 25 organisations et collectifs membres de la Dynamique "De la Convention Aux Actes !". 
 
Après plusieurs mois de mobilisation durant les campagnes présidentielle et législatives 2022, la Dynamique "De la Convention Aux Actes !" réitère aujourd’hui sa demande auprès d’Emmanuel Macron et de sa Première Ministre de créer un ministère de plein exercice dédié à l’Enfance et à la Jeunesse. Un tel ministère faciliterait l’élaboration et la mise en œuvre de politiques publiques plus efficientes en faveur des enfants et des jeunes en sortant de la logique de "silo" actuelle ; et en leur accordant ainsi davantage d’importance et de visibilité. 
 
Afin d’obtenir une véritable politique de l’enfance et de la jeunesse, la Dynamique "De la Convention Aux Actes !" encourage également les députés nouvellement élus à, entre autres : 
  • Créer une délégation parlementaire aux droits de l’enfant à l’Assemblée nationale ; 
  • Réformer le Parlement des enfants pour en faire une instance de participation effective des enfants et des jeunes à l’élaboration et au suivi des politiques publiques. 
Pour les membres de la Dynamique "De La Convention Aux Actes !", « une approche globale et pluridimensionnelle de la situation des enfants et des jeunes est impérative. Elle seule permettra de mettre en place une véritable stratégie de l’enfance et de la jeunesse et de répondre efficacement aux nombreuses difficultés (violences physiques et morales, pauvreté, mal-logement, handicap, manque d’accès aux soins, difficultés scolaires, etc.) auxquelles sont confrontés les enfants et les jeunes ainsi qu’au manque d’effectivité de leurs droits ».
 
 
Actus
Elections 2022
Enfants