Le respect et l’effectivité des droits humains, conditions d’une société plus juste, apaisée et durable

09.12.2020
Pouvoir vivre dignement, être libre d’aller et venir, avoir accès à l’éducation, à l’emploi, à la santé… autant de droits et de libertés qui ne sont toujours pas effectifs. À l’occasion de la Journée internationale des droits de l’homme, nous tenons à souligner les enjeux que représentent le respect et l’effectivité des droits humains pour pouvoir vivre, demain, dans une société plus juste, apaisée et durable. 
 


couverture plaidoyer droits fondamentauxAujourd’hui en France, la précarité, l’exclusion, la discrimination, les inégalités… sont des réalités quotidiennes pour des millions de citoyennes et citoyens, notamment pour les personnes en situation de handicap et leurs proches. 
Des obstacles et inégalités renforcés par le contexte actuel de crise sanitaire, sociale et économique.
 
Face à ces constats et à cette crise qui réinterroge fondamentalement notre modèle de société, nous portons une vision et des propositions de solutions pour construire le "monde d’après", dans la ligne de notre projet associatif.

S’appuyer sur les textes internationaux 

À l’heure où de nombreux droits et libertés ne sont pas appliqués, où certains sont en régression voire remis en question, les textes internationaux concernant les libertés et droits fondamentaux sont essentiels pour faire valoir nos droits.
Aussi, notre projet de société s’appuie sur :
  • La Charte internationale des droits de l’homme : la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 ; le Pacte
    logo onu
    international relatif aux droits civils et politiques et le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels de 1966. 
  • La Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées de 2006 ratifiée par la France en 2010.
  • Les 17 Objectifs de développement durable rassemblés dans l’Agenda 2030 adopté par les Nations unies.

Adopter l’approche par les droits

Selon Catalina Devandas-Aguilar, Rapporteure spéciale de l’ONU sur les droits des personnes handicapées : « [en France, le type de réponses isolées pour les personnes handicapées] perpétue la méprise selon laquelle les personnes handicapées seraient "objets de soins" et non pas "sujets de droits" ». 
 
Partageant cette analyse, nous demandons, dans notre plaidoyer général, à ce que l’approche par les droits soit aujourd’hui être adoptée dans le domaine du handicap. Il s’agit de reconnaître que les personnes ont des droits, avant d’avoir des besoins, tant dans la sphère de la vie privée que sociale.
 
Adopter l’approche par les droits, c’est aussi identifier toutes les situations de discrimination, éventuellement intersectionnelles (c’est-à-dire prenant en compte les discriminations multiples qui peuvent se croiser et se renforcer) et agir pour les supprimer.
 
C’est prendre en compte spécifiquement les femmes et les enfants en situation de handicap, populations les plus discriminées, mais aussi les aidants familiaux qui ont un rôle important à jouer dans l’autonomie et l’autodétermination des personnes. C'est ce que nous portons dans nos plaidoyers dédiés.
couv_plaidoyers.png

Se fonder sur la parole, l’expertise et la participation des personnes

« Rien pour nous, sans nous » : cette ligne de conduite nous guide dans la défense des droits des personnes en situation de handicap et de leurs proches. Nous souhaitons la voir adopter par les décideurs publics et privés.
 
En effet, toutes ces personnes ont une expérience de vie, une expertise d’usage, des savoirs et des compétences,
couv_pa.jpg
indispensables à écouter et à prendre en compte pour élaborer des réponses, des services, des solutions.
 
En ce sens, nous revendiquons notamment l’application des principes suivants : 
  • La reconnaissance de l’expertise de la personne. 
  • La reconnaissance des capabilités de toute personne c’est-à-dire des possibilités pour chacune et chacun de choisir librement son mode de vie et d’accéder à une qualité de vie souhaitée. 
  • La garantie du principe fondamental selon lequel la personne a le pouvoir de décider pour elle-même et doit être mise en capacité de le faire dans tous les domaines de la vie via les appuis et la compensation justes et adéquats. 
  • La possibilité pour chaque citoyenne et chaque citoyen de participer à l’élaboration des politiques publiques qui les concernent. 

Demain, une société plus juste, apaisée et durable, fondée sur les droits humains

vignette_monde_dapres.png
Aujourd’hui, nous aspirons à un nouveau modèle de société reposant sur de nouvelles valeurs, des logiques collectives plus porteuses d’humanité, de liens sociaux, recherchant et proposant de nouveaux modes de vie, de nouvelles alternatives, pour que le repli sur soi, l’individualisme et la distanciation sociale au sens propre ne deviennent pas la norme demain.
 
La crise que nous vivons constitue un véritable électrochoc : elle est, en cela, une opportunité pour repenser la société dans laquelle nous souhaitons vivre et les moyens d’y parvenir, autour d’enjeux sociétaux majeurs pour lesquels les pouvoirs publics ont une responsabilité première : droits humains, enjeux sociaux, écologiques, démocratiques et économiques.
  • En impliquant chacun·e à titre individuel ou collectif.
  • En partageant nos solutions dans une logique non catégorielle.
  • En alertant sur et en luttant contre les risques potentiels de régression des droits, de discrimination directe ou indirecte, d’exclusion sociale, de repli sur soi et de défiance vis-à-vis de l’autre que la crise sanitaire a induits ou qu’elle porte en germe.
  • En se recentrant sur l’essentiel : chaque vie, chaque personne a une valeur en soi, est singulière, même avec un fonctionnement différent, une maladie, l’avancée en âge… Et c’est bien la rencontre de ces singularités qui fait société et permet un épanouissement et un bien-être pour chacun·e et pour toutes et tous, dans un processus d’émancipation.
  • En se fondant sur les droits humains pour bâtir une société plus juste, apaisée et durable.
 

 

Actus
Politique générale
Europe / International