Journée mondiale de lutte contre la douleur

15.10.2019

À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la douleur qui se tiendra le 21 octobre, un collectif d’associations dont APF France handicap fait partie réclame une meilleure reconnaissance de la douleur.

Reconnaître la douleur

La douleur constitue le premier motif de consultation dans les services d’urgences et chez le médecin généraliste. Pourtant, 70 % des personnes qui souffrent de douleurs chroniques ne reçoivent pas de traitement approprié. C'est pourquoi à l'occasion de la journée mondiale consacrée à la douleur, nous rappelons vivement qu'il est urgent de reconnaitre et de prendre en charge la douleur et la souffrance psychique qui y est associée, en mettant en place des mesures :

  • Pour mieux reconnaître, évaluer la douleur et la prendre en charge,
  • Pour développer l’information et la formation,
  • Pour reconnaître la médecine de la douleur comme une vraie spécialité médicale,
  • Pour investir dans la recherche et les études sur le sujet.

Des millions de personnes concernées

La non reconnaissance et la non prise en charge de la douleur, en plus d'avoir un coût financier pour la société, provoquent des drames humains et conduisent à des situations qui peuvent véritablement miner le quotidien des personnes qui en souffrent. C'est le cas pour Norbert, atteint d'une sclérose en plaques : "Les médicaments calment la douleur mais ça m'endort et m'empêche de tout faire, d'avoir une vie active. Je dois calculer ma vie. Je dois calculer tout ce que je fais parce qu'il me faut des temps de repos."

Parce que garantir la santé et le bien être de toutes et tous est essentiel, nous revendiquons une meilleure reconnaissance et une meilleure prise en charge de la douleur et appellons les pouvoirs publics à garantir le droit de recevoir "le meilleur apaisement possible de la souffrance au regard des connaissances médicales avérées" prévu par la loi.

 

Nous vous invitons à consulter les constats et propositions de France Assos Santé pour la prévention et la prise en charge de la douleur et à suivre la mobilisation sur les réseaux sociaux via le hashtag #LaDouleurCduSerieux

Santé et bien-être

actualités complémentaires