Entreprises adaptées : les nouvelles passerelles vers le milieu ordinaire

13.03.2019

Relever le défi de l'emploi des travailleurs handicapés, APF Entreprises et le gouvernement s’y attèlent. Une nouvelle loi favorise l’inclusion en milieu ordinaire des travailleurs handicapés. Un enjeu fort pour les entreprises adaptées.

apf_entreprises_rogne.jpg
Franck Suzon, directeur APF Entreprises Alsace, David Gillig, salarié en CDD Tremplin dans le secteur électrotechnique, Matthieu Amiens, agent de maîtrise électrotechnique

« C’est une loi qu’on a souhaitée. Nous y avons travaillé pendant un an et nous y croyons énormément ! » se réjouit Serge Widawski, Directeur national d’APF Entreprises, réseau national de cinquante entreprises adaptées (EA) et établissements et services d’aide par le travail (ESAT). Cet engagement national a été signé en juillet 2018 entre le gouvernement et APF France handicap, l’UNEA et l’Unapei. Objectif : 40 000 nouveaux emplois à horizon 2022 dans les 800 EA.

 

Une enveloppe augmentée, un dispositif innovant

À la clef, des moyens concrets. Le projet de loi de finances (PLF) 2019 prévoit d’augmenter de 15 millions d’euros les aides que l’État verse aux entreprises adaptées. Et jusqu’à 500 millions d’euros de budget total annuel en 2022.

Outre l’apport financier, le modèle de l’EA est amené à évoluer. Il s’appuie toujours sur l’emploi de travailleurs handicapés pour leur proposer, en leur sein, un parcours professionnel. Et, à cette vocation, vient s’ajouter une activité d’accompagnement vers l’emploi ordinaire, par le biais de contrats à durée déterminée : les "CDD Tremplin", d'une durée de quatre à 24 mois.

Un emploi pour mieux quitter l'entreprise adaptée

 « J’ai signé avec un nouvel embauché le premier CDD Tremplin le 7 janvier dernier, précise Franck Suzon, directeur de l’EA d’Illkirch (67), forte de 165 salariés spécialisés en sous-traitance électrotechnique et en électronique. Cet homme était chômeur depuis quatre ans, licencié pour inaptitude du fait de sa pathologie. Dans le cadre du dispositif, il sera formé dans notre entreprise. Son tutorat sera assuré par des agents de maîtrise experts dans leur fonction, encadrants ou chefs d’atelier. »

Pour déboucher sur l’emploi en milieu ordinaire, les CDD tremplins seront positionnés sur des métiers porteurs, dans le support et le développement informatiques, la qualification de logiciels ou encore la conception assistée par ordinateur, ou des métiers de l‘industrie comme la soudure ou les techniques du froid par exemple.

Pour accueillir ces travailleurs handicapés en milieu ordinaire, reste à préparer les entreprises classiques. Un autre challenge pour les EA, car le taux actuel de travailleurs handicapés en milieu ordinaire plafonne encore à seulement 3,4% !

 

Voir les détails de nos revendications sur la vie professionnelle

Accès aux droits / citoyenneté

actualités complémentaires