Chantier "Grand Âge et Autonomie" : la nécessaire prise en compte du handicap

16.01.2019

Alors que le président de la République a lancé avec le gouvernement une concertation « Grand Âge et Autonomie » en octobre 2018, APF France handicap, très surprise de ne pas y voir les enjeux liés au handicap, vient de leur part de sa contribution.

En effet, pour l’association, de nombreux sujets handicap et « grand âge » sont convergents tout en ayant leurs spécificités et ne peuvent être traités séparément.

APF France handicap entend donc être partie prenante de ce chantier important qui doit permettre l’effectivité du droit à une compensation intégrale des surcoûts liés au handicap.

En outre, pour l’association, ce chantier doit être relié à ceux prévus dans le cadre de la Conférence nationale du handicap.

APF France handicap, s’appuyant sur une approche par les droits, rappelle enfin que l’État doit garantir la même égalité des chances et des droits pour tous les citoyens et que la Convention des Nations unies relative aux droits personnes handicapées (art. 19 notamment) oblige la France à garantir à tous – sans distinction d’âge – la participation sociale, la citoyenneté et l’autonomie de vie dans la société.

L’association qui a donc transmis sa contribution au président de la République, au Premier ministre, à la ministre des Solidarités et de la Santé et à la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, attend de ces derniers une réelle prise en compte des attentes des personnes en situation de handicap et de leur famille.

Télécharger la contribution d’APF France handicap

Politique générale
Compensation
Accès aux droits / citoyenneté