Aurélie Villaumé, mission autonomie informatique !

13.04.2022

Conseillère numérique au sein de la délégation territoriale APF France handicap d’Alsace, Aurélie Villaumé accompagne les adhérents et usagers dans la prise en main des outils numériques.

Partager, communiquer, naviguer, stocker, acheter… Tout est possible avec l’informatique et internet, à condition toutefois de savoir s’en servir et de disposer des outils adaptés... Dans les ateliers collectifs et individuels animés par Aurélie Villaumé, les adhérents ainsi que des usagers des établissements médico-sociaux d’Alsace ont la possibilité de s'initier ou de compléter leurs connaissances informatiques : "Sur un ordinateur ou un smartphone, mon objectif est de donner des clefs de compréhension, de trouver des adaptations technologiques, voire même des solutions de financement pour acquérir du matériel adapté."

Une formation sur le terrain

Atypique, le parcours d'Aurélie est riche de multiples étapes : licence de droit et économie du cinéma, Master en gestion et droit culturel, chargée de projet culturel à Metz, manageuse de cinéma… Jusqu’au jour où elle "plonge" dans l'univers des nouvelles technologies au sein d'un tiers-lieu, un espace d’initiatives collectives dont la spécificité n’est autre que le numérique. Une opportunité pour la jeune femme : "J’ai eu la chance de participer à l’ouverture d’un Fab Lab, un lieu d’innovation et de création à l’aide de machines numériques !"

Puis sa route la mène vers la délégation d’Alsace d'APF France handicap qui s'est emparée du dispositif France Connect. Celui-ci a pour but de réduire la fracture numérique dans le cadre de la campagne "2022 zéro papier, tout numérique". "Avec quelques autres délégations, la délégation d’Alsace a sauté le pas : il y a aujourd’hui plus de quatre conseillers numériques à APF France handicap, en médiathèque, en mairie et en structure France Connect."
 

Mission "Autonomie informatique"

Depuis juin 2021, les ateliers mensuels d’Aurélie rassemblent une dizaine de personnes par mois pour utiliser les réseaux sociaux, réaliser des démarches administratives ou se familiariser avec les solutions techniques adaptées. "Je travaille aussi sur l'adaptation du matériel. Quand un usager ne peut cliquer, il est possible de lui faire tester le contacteur adapté à sa déficience, par exemple un eyes tracker, une manette oculaire pour faire bouger la souris avec ses yeux."

Cette approche individualisée s’inscrit aussi dans le cadre du projet porté par les délégations d’Alsace et de Moselle, le projet Game Access, favorisant l’accès au numérique des personnes en situation de handicap. Soutenue par TechLab d'APF France handicap, Aurélie participe activement à la mise en œuvre de ce projet : "Avec le territoire Nord-Lorrain, nous rendons accessible le jeu vidéo grâce à l'acquisition de matériel adapté grâce à la Carsat et la Fondation Raoul Clainchard." Une manière pratique et efficace de développer l’e-inclusion et montrer que le handigaming, c’est possible et fun !

Vie associative

actualités complémentaires