Accessibilité : APF France handicap interpelle le Premier Ministre

03.10.2018

Fin septembre 2018, plusieurs annonces ont été faites concernant l'accessibilité des logements et des ERP. Interpellant le Premier Ministre, nous dénonçons des mesures qui vont à l'encontre d'une France accessible à toutes et tous.

Mercredi 26 septembre 2018, le gouvernement annonçait l'obligation d'installer des ascenseurs pour les immeubles neufs d'habitation de 3 étages et plus, au lieu de 4 actuellement. Si nous saluons cette mesure qui répond à une demande que nous exprimons depuis de nombreuses années, elle ne compense en rien la discrimination introduite par la loi ELAN qui réduit de 100% à 20% le nombre de logements neufs accessibles.

La grave régression qu'entraîne ce quota suscite une forte colère chez les personnes en situation de handicap et leurs familles, qui se sont mobilisées le même jour pour une journée nationale d'action. Ainsi, l'ensemble des acteurs de l'association ont dénoncé les entraves rencontrées au quotidien dans l'accès aux services publics, aux commerces, aux lieux de soins, aux logements, aux transports...

Le flou sur l'accessibilité des ERP

En réponse à cette grande mobilisation, et alors que le 27 septembre signifiait la fin de première phase des 3 ans des Agendas d'Accessibilité Programmée (Ad'Ap), un arrêté a été diffusé concernant la création d'un formulaire simplifié pour déposer un Ad'Ap. Cet arrêté ne précise aucun calendrier et reporte à nouveau l'obligation d'accessibilité des ERP. Nous exprimons notre surprise face à cette communication : nous attendons plutôt que soit fait les constats de carence afin de mettre en place des sanctions.
 

LIRE LE COURRIER ADRESSÉ AU PREMIER MINISTRE

 

Revivez la journée d'action du 26 septembre 2018

Accessibilité
Actus